Sainte Jehanne de France

Cette oeuvre réalisée en cuivre repoussé émaillé, a été commandée par monseigneur Lefèbvre, archevêque de Bourges et inaugurée le 15 avril 1953, pour les fêtes commémoratives de la canonisation de Sainte Jehanne de France, Duchesse du Berry.

Cette oeuvre a été classée par les Monuments Historiques en 2012.

Taille : 1,80 m x 0,70 cm
Année : 1952
Technique : Cuivre repoussé émaillé

C'est dans son atelier de la crypte de l'église Sainte Odile que Robert Barriot réalisa cette oeuvre. Cet émail de toute beauté représente « notre bonne duchesse du Berry » (1464-1505) portant un reliquaire. Robert Barriot s’est inspiré de son masque mortuaire pour reproduire le plus fidèlement possible son visage qui, bien que disgracieux, témoigne de la noblesse de son rang. Epouse délaissée par son mari le futur Louis XII, elle fonda l’Ordre contemplatif de l’Annonciade à Bourges et sera canonisée le 28 mai 1950 par le pape Pie XII.

En 1998, à l’occasion du centenaire de Robert Barriot, pour la première fois depuis des siècles, le masque mortuaire de Sainte Jehanne de France est sorti du couvent des sœurs de l’Annonciade et a été exposé dans la chapelle qui lui est dédiée dans la cathédrale