L’émaillage

L’émail est composé de cristal réduit en poudre, auquel on ajoute du bore ou du plomb pour lui donner du liant, ainsi que différents oxydes métalliques qui permettront l’obtention de la couleur. La pâte ainsi obtenue se vitrifie sous l’action de la température lors de la cuisson.
Par ses recherches incessantes sur la couleur et la matière, Robert Barriot a bouleversé plus de 5000 ans l’histoire de l’émail. Il réussit  à obtenir une gamme de couleurs, unique et inexistante jusque-là, d’une richesse infinie. Avec Robert Barriot, l’émail renvoie la lumière de manière exceptionnelle, dégageant une chaleur dont il était privé jusque-là. Pour y arriver, Barriot change radicalement de technique. Il n’utilise plus qu’une seule sorte d’émail, un émail transparent, dont il a composé la formule. C’est l’oxyde de cuivre qui, en se mélangeant à l’émail sous l’action des cuissons successives, va le colorer et donner ces nuances si particulières : ors lumineux, pourpres profonds, verts intenses, rouges irisés jusqu'au fameux bleu de cuivre.